Espace adhrent
Rester connecté
Centre d’observation économique et de Recherche pour l’Expansion de l’économie et le Développement des Entreprises
[Communications extérieures]

Politique économique : offre-demande, libre-échange-protectionnisme, des débats toujours pertinents ?

12/02/2018

Denis FERRAND

Denis Ferrand participait en novembre dernier dans le cadre des Journées de l'économie à une conférence sur les débats entourant les choix de politique économique. Les oppositions "politique keynésienne" contre "politique de l'offre", ou encore libéralisation des échanges versus nationalisme correspondent-ils encore aux enjeux économiques contemporains ?

Conférence JECO du 9/12/2017 - "Débat de politique économique : retour ver le passé" avec : - Patrick Artus, chef économiste de Natixis et membre du Comité Exécutif, Professeur-associé d'économie à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne - Daniel Cohen, professeur de Sciences économiqu...
[Documents de travail]

La compétitivité en 2017 : la conjoncture s’améliore mais la compétitivité de la France recule encore

18/01/2018

Le rattrapage des pertes des parts de marché accumulées par la France par rapport aux autres pays européens depuis le début des années 2000 n’est pas encore amorcé et le recul de la position française s’est même légèrement accentué en 2017. La traduction en termes de gains de parts de marchés et de réindustrialisation de l'amélioration récente de la compétitivité-coût prendra du temps.

Part des exportations françaises de biens et services dans celles des pays de la zone euro
• Les parts de marché à l’exportation se sont encore dégradées en 2017 La part des exportations françaises de biens et services dans celles de la zone euro a légèrement reculé en 2017. Elle s’établit en valeur à 12,9%, après 13,2% en 2016. Si la part de marché de la France dans la zone euro ét...
[Coe-Rexecode dans les médias]

La France attire davantage les investisseurs mais perd encore du terrain à l'exportation

23/01/2018

Emmanuel JESSUA

L'image de la France auprès des investisseurs étrangers s'est améliorée depuis l’élection d'Emmanuel Macron. Si cet engouement récent repose sur des éléments concrets, les réformes engagées notamment dans les domaines du travail et de la fiscalité, il est aussi fragile. Difficile à gagner, la confiance peut en effet se perdre rapidement, d’autant que la France doit affronter des problèmes structurels, le premier étant la perte de compétitivité.

galerie des glaces, chateau de Versailles -  	Photo: Myrabella / Wikimedia Commons
Emmanuel Macron a invité le 22 janvier à Versailles les dirigeants de 140 grands groupes étrangers, à la veille de l’ouverture du Forum de Davos. Le président de la République espère inciter les patrons étrangers à investir en France en mettant en avant l’impact bénéfique des réformes sur la comp...

Actualités

Ne manquez pas