Espace adhrent
Rester connecté
Centre d’observation économique et de Recherche pour l’Expansion de l’économie et le Développement des Entreprises
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Veille documentaire > Document de la semaine > L'OCDE pointe la montée des risques pesant sur la modeste reprise de la croissance mondiale en 2017-2018

L'OCDE pointe la montée des risques pesant sur la modeste reprise de la croissance mondiale en 2017-2018

Perspectives économiques intermédiaires, OCDE, 7 mars 2017

07/03/2017

Dans la mise à jour semestrielle de ses prévisions mondiales, l'OCDE revient sur les risques et les points de vulnérabilités financières susceptibles de faire dérailler la modeste reprise de la croissance mondiale attendue en 2017 et 2018.

oecd interim outlook

Dans ses Perspectives économiques intermédiaires, les prévisions de l’OCDE restent globalement inchangées par rapport à l'automne 2016. La croissance économique mondiale devrait s’établir à 3.3% en 2017 avant d’atteindre "modestement" 3.6% en 2018. Malgré une amélioration de la confiance, la consommation, l'investissement, le commerce et la productivité demeurent fragiles. La croissance reste lente par rapport à sa tendance longue et les inégalités se sont creusées.

L'Ocde souligne la montée des risques financiers et politiques qui pourraient ébranler cette modeste reprise.

• Un regain du protectionnisme au niveau des principales puissances commerciales (Chine, Etats-Unis et Europe) aurait des conséquences majeures sur le commerce et la croissance mondiale, en particulier pour les économies ayant mis en oeuvre de telles mesures.

• Les valorisations boursières semblent déconnectées des perspectives de l'économie réelle.

• Le retournement du cycle des taux mi-2016 et leur divergence (entre les Etats-Unis et la zone euro notamment) accentue le risque de volatilité des taux de change.

• Les prix de l’immobilier représentent un risque dans certains pays avancés.

• Les pays émergents sont exposés à la "menace majeure" de la dette privée, à la montée des prêts non performants et aux chocs extérieurs.

La croissance de la zone euro, où il existe selon l’Ocde des marges de manœuvre budgétaires, est attendue à 1,6% en 2017 et 2018. L’investissement des entreprises donne des signes de redressement, "mais des prêts non performants élevés et le relâchement du marché du travail dans certains pays continuent de freiner la croissance".

Les prévisions de croissance pour la France sont légèrement modifiées par rapport aux prévisions d'automne : 1,4% en 2017 et en 2018 (contre 1,3% et 1,6% en novembre 2016).

Will risks derail the modest recovery? Financial vulnerabilities and policy risks
Interim Economic Outlook, Ocde, 7 mars 2017

Voir également :

Dans un article paru dans la revue économique de l'Ocde, Gilbert Cette, Rémy Lecat et Carole Ly-Marin présentent un outil de prévision de croissance du PIB et de la productivité pour 13 pays avancés et la zone euro à horizon 2100. Quatre scénarios de croissance sont testés en croisant les hypothèses de choc technologique ou de stagnation séculaire avec celles de la convergence vers l'objectif (Etats-Unis) en matière de régulation et d'éducation, ou de l'absence de réformes.

Long-term growth and productivity projections in advanced countries
OECD Journal: Economic Studies, Volume 2016, N°1, mars 2017

Coe-Rexecode présentera ses prévisions trimestrielles à ses adhérents le 22 mars

Actualités

Ne manquez pas