Espace adhrent
Rester connecté
Centre d’observation économique et de Recherche pour l’Expansion de l’économie et le Développement des Entreprises
Page d'accueil > Indicateurs et Graphiques > Enquête sur la trésorerie des entreprises > La trésorerie globale des entreprises se dégrade
-3,9

Evolution de la trésorerie globale

La trésorerie globale des entreprises se dégrade

16/04/2018 - Prochaine mise à jour : 14/05/2018

Denis FERRAND Dominique DALLE-MOLLE

Pour le deuxième mois consécutif, une très courte majorité de trésoriers considère que la situation de trésorerie d’exploitation de leur entreprise est difficile. Point préoccupant, l’appréciation de la situation de trésorerie globale des grandes entreprises et des ETI tend à se dégrader. Cette observation fait suite à un tassement régulier amorcé en juin, comme pour la trésorerie d'exploitation.

Trésoriers d'entreprise - Enquête AFTE AVRIL 2018

Question :

Votre situation de trésorerie globale est-elle, par rapport au mois précédent : améliorée, au même niveau ou dégradée ?

Solde : * Écart entre le pourcentage de réponses "améliorée" et le pourcentage de réponses "dégradée"

Principaux résultats de l’enquête :

 

• C’est à la fois l’appréciation de la situation et celle de l’évolution de la trésorerie des entreprises qui se dégradent depuis plusieurs mois. La tendance au repli des soldes des opinions se prolonge en avril.

• Le temps des "bonnes surprises" est révolu : le nombre de trésoriers qui estime que l’évolution de la trésorerie a été plus dégradée qu’anticipée l’emporte sur ceux qui constatent une évolution plus favorable qu’attendue.

• L’évolution des cours des matières premières, du taux de change de l’euro/dollar voire un léger allongement des délais de paiement des clients contribuent à expliquer la dégradation des opinions relevée depuis le début de
l’année.

L’accès aux financements extérieurs reste aisé pour les grandes entreprises et les ETI mais les marges sur les crédits ne reculent plus. Cet accès encore aisé aux financements combiné à une anticipation de remontée de taux semble inciter les trésoriers à négocier l’ouverture de nouvelles lignes de crédit.

• L’accès aux financements extérieurs reste aisé pour les grandes entreprises et les ETI même si les marges sur les crédits ne reculent plus.

 

Actualités

Ne manquez pas