Espace adhrent
Rester connecté
Centre d’observation économique et de Recherche pour l’Expansion de l’économie et le Développement des Entreprises
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Veille documentaire > Document de la semaine > Prévisions 2013-2014 de la Commission européenne : la France handicapée par le manque de compétitivité

Prévisions 2013-2014 de la Commission européenne : la France handicapée par le manque de compétitivité

European Economic Forecasts, winter 2013

26/02/2013

La Commission européenne entrevoit un timide retour de la croissance en France à compter de la mi-2013. Handicapée par un déficit structurel de compétitivité qui ne peut être vaincu à court terme, la croissance française serait insuffisante pour endiguer la progression du chômage et de la dette publique.

Couverture Prévisions EU Winter 2013

Timide retour de la croissance à compter de la mi-2013
La Commission entrevoit un timide rebond de l'activité en France dans la seconde moitié de l'année 2013, principalement grâce à la demande extérieure. A la faveur d"un léger regain de confiance des agents, la croissance serait un peu plus robuste en 2014 (1,2%).

Pas de répit sur le front du chômage
Au vu de la détérioration des marges des entreprises et de l'atonie de la demande, la Commission n'espère pas de reprise de l'investissement avant 2014. La consommation des ménages résisterait grâce à une baisse de l'épargne, avant de bénéficier d'une stabilisation sur le front de l'emploi. Sur ce plan, les perspectives restent sombres : le chômage progresserait encore pour atteindre 11% de la population active en 2014.

Les exportations françaises progresseront moins que la demande mondiale
Les exportations ont été plutôt dynamiques en 2012, notamment grâce au secteur aéronautique. A moyen terme cependant, la France ne bénéficiera pas à plein du regain du commerce mondial en raison de son handicap structurel de compétitivité . Après une phase temporaire de repli des importations en 2013, la contribution du commerce extérieur à la croissance serait à nouveau négative en 2014.

Des objectifs budgétaires contrariés par une croissance insuffisante
En dépit des efforts budgétaires consentis, le déficit public atteindrait 3,7% du PIB en 2013, bien au-dessus de l'objectif officiel de 3%. Un écart essentiellement dû à des projections trop optimistes. La Commission souligne au passage que le financement du Crédit d'impôt compétitivité emploi ( CICE ) qui n'a pas encore été détaillé, est susceptible de creuser le déficit. La dette publique poursuivrait son ascension pour atteindre 95% du PIB en 2014.

European Economic Forecast, European economy N.1/2013, février 2013

Actualités