Espace adhrent
Rester connecté
Centre d’observation économique et de Recherche pour l’Expansion de l’économie et le Développement des Entreprises
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Veille documentaire > Document de la semaine > Allemagne : le vieillissement démographique freinera la croissance à moyen terme

Allemagne : le vieillissement démographique freinera la croissance à moyen terme

Demographic change, immigration and the potential output of the German economy – Deutsche Bundesbank, 11 mai 2017

16/05/2017

La Banque centrale allemande analyse l'impact des évolutions démographiques sur l'économie allemande à l'horizon 2025. Elle montre que le vieillissement de la population allemande, insuffisamment compensé par l’immigration, aura un impact négatif sur la croissance.

Selon la Deutsche Bundesbank, qui s'appuie sur les projections démographiques de l'Office statistique fédéral, le nombre de personnes en âge de travailler (15-74 ans) en Allemagne diminuera de près de 2,5 millions d'ici 2025. En tenant compte de la progression attendue de la participation au marché du travail et de l’immigration, la DB prévoit dans son scénario central que la main-d'œuvre potentielle allemande sera en 2025 à son niveau 2016. L'offre de main-d'œuvre continuera de progresser dans la première moitié de la période de projection, mais sa croissance se stabiliserait vers 2021. Par la suite, il est probable que les effets retards du changement démographique et notamment le départ à la retraite de nombreux baby-boomers, l'emportent sur ceux de la hausse de participation et de l’immigration.

 

Concernant l'immigration, la Bundesbank table sur une migration nette d'environ 500.000 personnes en 2016 et un accroissement moyen de l'ordre de 200.000 par an d'ici 2025. Mais elle ne serait pas suffisante pour compenser la diminution de la main-d'oeuvre allemande. Avec des projections d'immigration prudentes (la moitié de celle supposée dans le scénario de base), la Banque centrale allemande estime que la main-d'oeuvre potentielle commencerait à baisser dès 2020, et un million de personnes disparaîtraient du marché du travail allemand d'ici à 2025.

Ces changements démographiques devraient également pénaliser la croissance de la productivité - les travailleurs immigrés et seniors étant moins productifs - et contribuer à augmenter la prudence des entreprises à l’égard des investissements de long terme. Les économistes de la Banque centrale allemande estiment que ces évolutions devraient provoquer à moyen terme une diminution de la croissance potentielle de l'économie allemande, qui passera de près de 1,25% par an en moyenne pour la période 2011-2016 à "nettement moins de 1% par an" pour la prochaine décennie.

Demographic change, immigration and the potential output of the German economy – Deutsche Bundesbank Monthly Report, avril 2017 (publié en anglais le 11 mai)

Actualités

Ne manquez pas