Espace adhrent
Rester connecté
Centre d’observation économique et de Recherche pour l’Expansion de l’économie et le Développement des Entreprises
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Synthèse conjoncturelle
synthèse conjoncturelle (couverture)

Synthèse conjoncturelle

L'essentiel de la semaine

Chaque semaine pour nos adhérents, une analyse synthétique des faits et chiffres marquants de la conjoncture mondiale.

Publication réservée aux adhérents. En savoir plus.

Si vous êtes adhérent, connectez-vous pour avoir accès à plus d’informations.

Si vous souhaitez vous renseigner sur les modalités d’adhésion, contactez-nous.

La croissance de la production industrielle mondiale se maintient, celle de la zone euro reflue

- Synthèse du 12 au 19 juin 2018

19/06/2018

Monde : production industrielle (51 pays) graphique

La production industrielle mondiale maintient un rythme de croissance proche de 4% depuis mi-2017. La remontée du Brent ne paraît pas avoir freiné l’activité, malgré la remontée du coût des consommations intermédiaires. Aux Etats-Unis, la bonne performance de la production industrielle (+3,5% sur un an) tient beaucoup au secteur minier (+11,7%), dans le sillage du secteur du schiste.

A contre-courant, la production industrielle de la zone euro ralentit depuis le point haut atteint fin 2017, même si elle progresse encore de 1,7% sur un an. On peut voir ici l’effet combiné sur la compétitivité-prix de la remontée de l’euro courant 2017 et de la hausse des coûts salariaux.

Bien qu’exogène, le surplus d’inflation distillé par le marché pétrolier favorise la normalisation des politiques monétaires, confirmée la semaine passée par la FED et la BCE. Ce contexte suscite toujours des sorties de capitaux et met sous tension les devises émergentes.

Après l'échec du G7, la défiance reste centrée sur les économies émergentes

- Synthèse du 6 au 11 juin 2018

11/06/2018

Marché des changes : dollar/réal brésilien

L'échec du G7 n’a pas eu de répercussion sensible sur les marchés financiers et les réunions des grandes banques centrales ne devraient pas susciter plus de réaction tant leur issue semble anticipée. Sauf surprise, la Fed annoncera le 13 juin, une hausse de 25 points de base de la bande de fluctuation du taux des fonds fédéraux. La BCE pourrait préciser son calendrier de normalisation. La Banque du Japon laisserait sa politique inchangée.

Les mouvements de politique monétaire ont été plus remarquables dans les pays émergents. Les banques centrales turque et indienne ont relevé leur taux de repo, pas la Banque du Brési malgré la dépréciation du real. Tournant d’un pays à l’autre, la défiance envers les devises émergentes s'est concentrée sur le real brésilien et le peso argentin (voire le peso mexicain ou le rand sud africain). La volatilité des marchés financiers italiens demeure quant à elle extrêmement forte.

Actualités

Ne manquez pas

Coe-Rexecode dans les medias

Coe-Rexecode dans les médias