Espace adhrent
Rester connecté
Centre d’observation économique et de Recherche pour l’Expansion de l’économie et le Développement des Entreprises
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Réunion Zones émergentes > La conjoncture des pays émergents à l'automne 2011 > Amérique latine : ralentissement de l'activité à l'automne 2011

Amérique latine : ralentissement de l'activité à l'automne 2011

Argentine, Brésil, Chili, Mexique, Vénézuéla, Colombie - Novembre 2011

17/11/2011

En Amérique latine, l'activité poursuit son ralentissement, mais elle reste soutenue. L'inflation est repartie à la hausse ces derniers mois. Malgré une certaine modération, les capitaux étrangers continuent d'affluer massivement dans la zone, attirés par les bonnes perspectives de croissance.

PIB Amérique latine (10 pays) 2003-2011 graphique

L’activité en Amérique latine poursuit son ralentissement. De façon généralisée, la production industrielle des principaux pays de la région se modère, voire se contracte.

Retour des pressions inflationnistes ?
L’inflation de la zone s’est accélérée. La dérive des prix est préoccupante dans les pays ne pratiquant pas de ciblage d’inflation (Argentine et Venezuela), alors qu’une boucle "prix-salaires" semble s’installer.

Volatilité des changes et des flux de capitaux
Les principales devises latino-américaines n’ont pas échappé aux turbulences sur les marchés financiers, exception faite de l’Argentine, dont la Banque centrale intervient régulièrement sur les marchés et du Venezuela, qui pratique un régime de change fixe.

A l'exception de ces deux pays, les capitaux étrangers continuent d’affluer massivement dans la zone, attirés notamment par les bonnes perspectives de croissance. Mais ces mouvements concernent de plus en plus des capitaux de court terme, volatils par nature, de sorte que l’Amérique latine apparaît d’avantage vulnérable aux fluctuations des marchés.

Voir aussi

Actualités