Espace adhrent
Rester connecté
Centre d’observation économique et de Recherche pour l’Expansion de l’économie et le Développement des Entreprises
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Réunion Perspectives > Perspectives économiques mondiales 2013-2014

Perspectives économiques mondiales 2013-2014

- Réunion Perspectives, décembre 2012

13/12/2012

Nous privilégions pour 2013-2014 le scénario d’un rétablissement graduel de l'économie mondiale, avec d'importantes disparités régionales : récession européenne et japonaise en début de période, redressement de la croissance en Chine, progression modeste mais régulière aux Etats-Unis.

Prévisions Coe-Rexecode Croissance du PIB Monde France 2013-2014 (graphique)

Après plusieurs trimestres de ralentissement, la croissance mondiale pourrait avoir atteint un palier bas.
Nous privilégions le scénario d’un rétablissement graduel avec d'importantes disparités régionales : récession européenne et japonaise en début de période, redressement de la croissance en Chine, progression modeste mais régulière aux Etats-Unis.

Ces disparités se retrouvent au sein des économies émergentes, dont les fragilités structurelles contribueraient à brider l’accélération de l’activité.

L’économie mondiale change de régime
Notre scénario présente une rupture franche par rapport à la tendance des quinze dernières années. Si nos hypothèses se confirment, l’économie mondiale afficherait en 2014, pour la quatrième année consécutive, une croissance sensiblement inférieure à 4%. Une configuration inédite depuis le milieu des années 1990, qui permettrait de contenir les pressions haussières sur les matières premières et partant, les tensions inflationnistes.

La nouvelle géographie de la croissance
La redistribution des sources de croissance se poursuivra en faveur des économies émergentes. Sur la période 2012-2014, les trois-quarts de la croissance mondiale viendront des économies hors Ocde - Chine en tête - contre trois-cinquième dans les années 2002-2007. Le redressement des économies les plus avancées passera donc en premier lieu par leur aptitude à exploiter ces gisements de croissance.

Les obstacles : le budget américain et les déséquilibres intra-européens
Les économies européennes et américaines sont confrontées au même enjeu : substituer le moteur de la dépense privée à l’intervention publique. Nous effectuons le pari qu’un consensus politique sera trouvé aux Etats-Unis et que la correction du déséquilibre budgétaire sera pilotée de manière suffisamment souple pour éviter un recul de l’activité. En zone euro, le processus de correction des déséquilibres budgétaires et extérieurs devrait par contre empêcher tout redressement significatif à court terme.

Voir aussi

Actualités

Coûts de la main d'oeuvre en Europe