Espace adhrent
Rester connecté
Centre d’observation économique et de Recherche pour l’Expansion de l’économie et le Développement des Entreprises
Page d'accueil > Indicateurs et Graphiques > Enquête sur la trésorerie des entreprises
Couv Enquête Trésorerie

Enquête sur la trésorerie des entreprises

Un indicateur AFTE - Coe-Rexecode

Chaque mois en libre accès, l'opinion des trésoriers de grandes entreprises françaises sur la trésorerie globale et la trésorerie d'exploitation de leur entreprise et ses déterminants. Cette enquête originale est conduite depuis 10 ans par Coe-Rexecode, auprès de membres de l' Association Française des Trésoriers d'Entreprise.

Depuis fin 2012, l'enquête s'appuie sur un questionnaire remanié et étendu à des questions sur les placements de trésorerie et le recours aux lignes de crédit de précaution.

-1,9

Solde des opinions sur la situation de la trésorerie globale

La dégradation des trésoreries globales des entreprises est confirmée

13/11/2017 - Prochaine mise à jour : 18/12/2017

Denis FERRAND Dominique DALLE-MOLLE

En novembre, pour le deuxième mois consécutif, les trésoriers qui considèrent que la trésorerie globale de leur entreprise se dégrade sont plus nombreux que ceux qui estiment qu’elle s’améliore. Le mois de mai 2017 a clairement marqué un point haut dans l'appréciation de la situation et de l'évolution des trésoreries. Elle se détériore régulièrement depuis.

Trésoriers d'entreprise - Enquête AFTE nov 2017

Question : Votre situation de trésorerie globale est-elle, par rapport au mois précédent : améliorée, au même niveau ou dégradée ?

Principaux résultats de l’enquête :

• C’est l’appréciation à la fois de la situation et de l’évolution de la trésorerie des grandes entreprises et des ETI qui s’érode depuis quelques mois.

• Une courte majorité de trésoriers considère que la trésorerie globale de leur entreprise se dégrade.

• Les délais de paiement accordés aux clients se réduiraient un peu, bien plus fortement en ce qui concerne les délais négociés avec les fournisseurs.

• Les marges bancaires sur les crédits se réduiraient à nouveau. Les recherches de financement restent aisées mais pour une majorité décroissante de trésoriers.

• Le placement des trésoreries excédentaires sous forme d’OPCVM fait l’objet d’un timide retour en grâce. La détention en cash reste plébiscitée.

 

Voir aussi

Actualités

Ne manquez pas