Espace adhrent
Rester connecté
Centre d’observation économique et de Recherche pour l’Expansion de l’économie et le Développement des Entreprises
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Synthèse conjoncturelle
synthèse conjoncturelle (couverture)

Synthèse conjoncturelle

L'essentiel de la semaine

Chaque semaine pour nos adhérents, une analyse synthétique des faits et chiffres marquants de la conjoncture mondiale.

Publication réservée aux adhérents. En savoir plus.

Si vous êtes adhérent, connectez-vous pour avoir accès à plus d’informations.

Si vous souhaitez vous renseigner sur les modalités d’adhésion, contactez-nous.

Si on s'en tient à l'économie, la France emporte le match sur la Belgique ... mais Allemagne et Etats-Unis se partagent la coupe

- Synthèse du 4 au 11 juillet 2018

10/07/2018

La vigueur des créations nettes d’emploi aux Etats-Unis et le petit rebond, de l’activité industrielle en Allemagne en mai dessinent un tableau économique favorable. La sagesse des salaires américains est propice à une petite décrue des taux d’intérêt, elle-même favorable aux marchés boursiers. La situation est plus contrastée pour les places émergentes. Le marché boursier chinois se replie à nouveau et derrière lui la plupart des marchés asiatiques.

La demi-finale de la Coupe du Monde de football entre la France et la Belgique est l'occasion de comparer les deux économies. Sur 10 indicateurs clés, il y a égalité sur 2 points (inflation, production industrielle), la Belgique l'emporte sur 2 points (déficit commercial et déficit public), et l'économie française sur 6 points (croissance, emploi, chômage, dette, exportations) mais ce n’est pas elle qui marquera les buts.

Alors que la défiance reste de mise sur les marchés, le commerce mondial semble avoir atteint un pic

- Semaine du 27 juin au 3 juillet 2018

03/07/2018

Taux de change dollar/yuan

Le conflit ouvert par les Etats-Unis débouchera cette semaine sur la taxation de l’équivalent de 84 milliards de biens échangés avec la Chine et le Canada. Dans ce contexte, la crainte d’une guerre commerciale continue de nourrir l'aversion au risque sur les marchés financiers. Shanghai a ainsi chuté de 20% depuis janvier. Les devises émergentes restent sous pression. La dépréciation rapide du Yuan interroge, mais le change est une arme à double tranchant dont la Chine ne devrait pas abuser.

La défiance semble aussi gagner le climat des affaires. Les opinions sur les commandes à l’exportation se dégradent dans de nombreux pays en juin, augurant d'un moindre dynamisme du commerce mondial. Même tonalité pour la production industrielle, sauf aux Etats-Unis où l'ISM manufacturier est en légère hausse et signale surtout un nouvel allongement des délais de livraison.

Actualités